Airbus Développement et Unitec, 25 ans au service d’entreprises innovantes
#
Partager

Après 25 ans de collaboration, Airbus Développement et Unitec font le bilan des emplois créés dans les start-up accompagnées par les deux structures.

La filiale d’Airbus soutient les initiatives entrepreneuriales en région Nouvelle-Aquitaine en apportant son soutien financier aux projets innovants d’entreprises créatrices d’emplois en early stage ou « amorçage ».

« Airbus Développement est un acteur territorial du développement économique. A ce titre Airbus Développement mène une action sociale avec les élus et les représentations institutionnelles pour favoriser la revitalisation des territoires, promouvoir l’inclusion et encourager l’innovation sociale : 55,6% des start-up issues de l’incubateur Unitec et accompagnées par Airbus Développement le sont au titre de la RSE. »

Yvon Gaubert, délégué régional d’Airbus Développement

Par ailleurs, Airbus Développement encourage l’open innovation au profit de son cœur de métier : 26,4% des start-up issues de l’incubateur Unitec et accompagnées par Airbus Développement le sont à ce titre et pour améliorer le fonctionnement de leurs sites industriels. Enfin, 20,8% des start-up accompagnées le sont au titre de business adjacent, comme le soutien à l’industrie et au numérique. Depuis 1998, ce sont 74 start-up accompagnées par Unitec qui ont bénéficié de ce dispositif Airbus Développement, à hauteur de 1 353 734€ pour la création de plus de 1000 emplois. Les deux structures s’étaient engagées avec les 48 start-up toujours en activité, à créer 564 emplois. A ce jour, 720 emplois ont été créés dans l’aéronautique, la finance, la logistique et autres secteurs utiles aux sites d’Airbus.

En Nouvelle-Aquitaine, les start-up Unitec sont les premières (en nombre d’emplois crée) à bénéficier de cette offre Airbus.

“Nous souhaitions développer notre réseau avec Unitec et obtenir un appui financier pour le recrutement avec Airbus Développement. Nous avons pu mener deux campagnes de recrutements, en 2015 et en 2017, avec 11 à 12 embauches par conventions, à des moments charnières du développement de notre entreprise”

Leslie Gabrion, Responsable Marketing et Communication chez OLIKROM, alumni Unitec

Luos, autre start-up accompagnée par Unitec depuis 2019, a également pu bénéficier de l’aide d’Airbus Développement, lors d’une levée de fonds avec d’autres acteurs économiques. Emmanuel Allely, COO de Luos, nous livre son témoignage.

Peux-tu nous expliquer le concept de Luos ?

Luos permet aux développeurs embarqués d’utiliser les mêmes outils et les mêmes méthodologies que les développeurs du web, pour aller plus vite dans le développement. La plus-value de Luos pour le développeur, c’est de lui apporter quelque chose qui est banal dans le web, mais pas dans le hardware : un code créé brique par brique et un produit qui évolue fonctionnalités par fonctionnalités. C’est la logique de développement d’un produit dans la tête de plein de gens, mais c’est quelque chose qui est très difficile à faire lorsque l’on est confronté au hardware. Aujourd’hui, on s’inspire de technologies comme Docker, une solution utilisée dans le monde entier, pour faire du micro-service. Pour faire simple, je dirais que Luos est un peu le Docker des projets hardware.

Quelles étaient vos attentes et les résultats de votre collaboration avec Unitec et Airbus Développement ?

On a sollicité Unitec pour nous mettre “sur les rails”. Lorsque l’on crée une start-up, on ne connaît pas forcément tous les sujets. C’est là où l’accompagnement d’une technopole est important. Le start-up manager nous indique les démarches à suivre, au bon moment. Pour nous, le principal sujet sur lequel on attendait Unitec, et où Unitec a été présent, c’est l’orchestration des financements publics. On a bien été accompagné par Nicolas Abgrall, start-up manager chez Unitec sur ce sujet. Aujourd’hui, 75 % des financements que nous avons reçus sont des financements publics. Sans Unitec, je pense que ça aurait été plus compliqué d’obtenir ces financements. Unitec est également bien “linké” auprès de leurs partenaires, des entreprises spécialisées comme InExtenso par exemple. Ils peuvent nous mettre en lien avec des experts sur un sujet chaud, et c’est vraiment un plus.

Concernant Airbus Développement, ça rentre dans le cadre des financements non-dilutifs. C’est bien que des acteurs privés soient prêts à nous aider. Nous les avons sollicités pour de l’aide à l’embauche, ce qui nous a permis de nous développer. Aujourd’hui, nous sommes 10 et l’intégralité de ces embauches a bénéficiée de l’aide d’Airbus Développement. Le deal avec Airbus Développement c’est de créer 20 emplois sur 3 ans. Il y a deux temps, la première moitié de l’aide est débloquée pour les premières embauches, et après 10 recrues, la deuxième partie est débloquée. En tout, c’est une aide de 40 000 € qui nous a permis de finaliser une belle levée de fonds avec Michelin, la Région Nouvelle-Aquitaine et la BPI.

Quelles sont les prochaines étapes pour Luos ?

Ces 6 prochains mois, on va surtout travailler sur l’acquisition d’utilisateurs, pour faire croître notre communauté de développeurs en créant du contenu. Aussi, on aimerait faire une levée de fonds en septembre/octobre avec des fonds américains, un peu par contrainte. On sent qu’il y a une plus grande attraction pour notre sujet là-bas. Après cette levée de fonds, nous aimerions engager une quinzaine de personnes sur l’année. Ce seront des profils autour de la communication et du marketing, appliqués à notre domaine. Nous rechercherons aussi des profils tournés vers le produit, comme des Product Owner, Product Manager et UX Designer. Enfin, sur du long terme, on aimerait commercialiser nos outils en ligne début 2024.

« Airbus Développement se réjouit de poursuivre ce partenariat avec Unitec. Les « success story » témoignent de la pertinence et de l’efficacité de ce dispositif d’accompagnement.

Au-delà de l’accompagnement financier en amorçage, le principal enjeu à venir sera d’améliorer la promotion et la relation de ces start-up innovantes avec nos équipes industrielles par la démonstration de preuve de concept en lien avec les cas d’usage d’Airbus » conclu Yvon Gaubert.

AUTRES ARTICLES

avril 9, 2024